Vu dans la presse – France Info


Pour David Attenborough, « si nous n’agissons pas, l’effondrement de nos civilisations et l’extinction d’une grande partie de la nature sont proches »

« La pérennité de nos civilisations et la nature dont nous dépendons est entre vos mains. » Alors que les derniers rapports du Giec et de l’ONU concernant le réchauffement climatique n’ont rien laissé présager de bon, ce fût aussi le cas du discours de Sir David Attenborough, invité à prendre la parole lors de la cérémonie d’ouverture de la COP 24 qui se tient à Kowice en Pologne, jusqu’au 14 décembre. Ce lundi 3 décembre, l’écrivain et scientifique britannique a choisi de prendre la parole au nom des peuples devant les dirigeants du monde entier afin de leur rappeler l’urgence liée au réchauffement climatique. « Actuellement, nous faisons face à un désastre causé par l’homme à l’échelle mondiale. La plus grande menace depuis des millénaires : le changement climatique », s’est-il exprimé. « Si nous n’agissons pas, l’effondrement de nos civilisations et l’extinction d’une grande partie de la nature sont proches. »

« La place du peuple »
Selon David Attenborough, « ensemble nous pouvons provoquer un authentique changement. » Pour le prouver, il a tenu à présenter « la place du peuple », une initiative symbolisée par un siège vide, disposé parmi les 200 représentants des pays du monde entier. L’objectif : que chaque citoyen du monde puisse prendre part à la COP 24. Cette année, et pour la première fois, l’ONU a en effet mis en place la messagerie Facebook interactive « Act Now » afin de montrer aux décisionnaires que les citoyens sont conscients qu’ils ont un rôle à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique. « Le siège du peuple offre à chacun l’opportunité de se joindre virtuellement à nous aujourd’hui pour vous parler directement […] Les peuples du monde ont parlé. Leur message est clair : le temps presse. Ils veulent que vous, les décisionnaires, agissiez maintenant. »

Source : France info, article du 4/12/2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.